L’ARIHQ interpelle les médias à travers un communiqué diffusé le vendredi 13 mars :

MONTRÉAL, le 13 mars 2020 /CNW Telbec/ – En réaction aux annonces gouvernementales concernant la COVID-19, l’Association des ressources intermédiaires en hébergement du Québec (ARIHQ) demande au gouvernement de tenir compte du réseau des ressources intermédiaires (RI) pour toutes les mesures mises en place, de rassurer les propriétaires de RI et de les informer de toutes les modalités de ces mesures, notamment des lieux où les services de garde seront maintenus et mis à disposition de leurs employés.

Bien que l’ARIHQ n’ait toujours pas obtenu la confirmation que les services de garde seront maintenus pour les employés de son réseau, elle s’attend à ce que ce soit le cas en vertu de sa classification de services essentiels. À défaut d’obtenir cette confirmation le plus rapidement possible, l’ARIHQ craint une rupture de service à travers son réseau.

Services de garde – l’ARIHQ demande des clarifications

« Dans la situation de crise que nous traversons, il est primordial d’assurer la plus haute qualité de soins et services aux personnes vulnérables hébergées dans l’ensemble des quelque 1000 ressources intermédiaires du Québec. Pour cela, nous devons pouvoir compter sur nos employés et nos préposés aux bénéficiaires qui assurent les services 24h/24 7j/7. Le gouvernement doit clarifier rapidement de quelle façon il entend assurer le maintien des services de garde pour les travailleurs de notre réseau » a expliqué Johanne Pratte, directrice générale de l’ARIHQ.

80% de femmes

L’ARIHQ réitère son appui complet au gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire actuelle, mais insiste sur le fait qu’elle doit plus que jamais compter sur la prestation de travail des employés des ressources intermédiaires, notamment de ses préposés aux bénéficiaires, pour jouer pleinement son rôle dans le réseau de santé.

Le réseau des RI héberge plus de 16 000 personnes vulnérables à travers toutes les régions du Québec et emploie plus de 10 000 personnes, dont près de 80% sont des femmes. Déjà aux prises avec des enjeux de main-d’œuvre, le réseau des RI doit connaître rapidement les moyens mis en place pour mobiliser ses employés et rassurer les personnes hébergées et leurs proches.

À propos de l’ARIHQ

Le réseau des ressources intermédiaires d’hébergement (RI) compte près de 1 000 membres qui hébergent plus de 16 000 personnes vulnérables — des aînés en perte d’autonomie, des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, un handicap physique, une problématique de santé mentale ou de toxicomanie — dans toutes les régions du Québec. Ces RI embauchent plus de 10 000 employés, dont près de 80 % sont des femmes. L’ARIHQ est reconnue officiellement par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour représenter toutes les ressources intermédiaires d’hébergement du Québec.

SOURCE Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec

Renseignements: Isabelle Verge, iverge@tactconseil.ca, TACT, Cellulaire : 514 701-7223

PARTAGER CET ARTICLE!