MONTRÉAL, le 22 mars 2022 – L’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) invite le gouvernement du Québec à annoncer des mesures spécifiques pour aider le réseau des ressources intermédiaires d’hébergement (RI) à faire face à la pénurie de main-d’œuvre et à la hausse majeure des coûts de construction, comme il l’a fait pour d’autres secteurs, à la suite du dépôt du budget 2022-23.

« Le gouvernement pose des gestes pour s’attaquer aux problématiques majeures que constituent la pénurie de main-d’œuvre et l’inflation. Nous nous attendons maintenant à ce que des mesures spécifiques soient annoncées pour soutenir les RI, des partenaires incontournables du réseau public, dont la qualité des services risque d’être impactée. » souligne la directrice générale de l’ARIHQ, Johanne Pratte.

La pénurie de préposé.e.s aux bénéficiaires (PAB) qui afflige les CHSLD publics est un enjeu majeur également dans les RI, en raison de l’écart salarial important qui subsiste entre les deux réseaux. En effet, les augmentations salariales survenues, depuis le début de la pandémie, maintiennent un écart d’environ 5 $/heure de moins pour un PAB en RI, dont les tâches et exigences qui lui incombent sont équivalentes, voire plus exigeantes qu’en CHSLD.

« Dans ce contexte, l’exode du personnel des RI et le recours à la main d’œuvre indépendante mettent à risque la pérennité des activités et la qualité des services offerts, faute de personnel suffisant pour répondre aux besoins des résidents. Des solutions devront être mises en œuvre et cela ne pourra attendre la réouverture de notre Entente nationale, prévue dans 3 ans. », poursuit Mme Pratte.

Inflation et coûts de construction

Dans la même veine, les paramètres encadrant la construction de nouvelles RI devront aussi être revus pour tenir compte de la hausse vertigineuse des coûts de construction. Les propriétaires de RI doivent désormais opérer dans un cadre qui ne tient plus compte de la réalité.

« Sans surprise, les appels d’offres des CISSS et des CIUSSS pour la création de nouvelles places en RI sont de plus en plus ignorés par nos membres, puisque les paramètres en vigueur ne leur permettent pas d’atteindre le seuil de la rentabilité. Il est maintenant courant de voir un seul soumissionnaire répondre à un appel d’offres – ce qui n’est jamais souhaitable – et si rien ne change, il est à prévoir que de plus en plus d’appels demeureront tout simplement sans réponse », s’inquiète Carl Veilleux, président du conseil d’administration de l’ARIHQ.


À propos de L’ARIHQ

Le réseau des ressources intermédiaires d’hébergement (RI) compte quelque 1 000 ressources intermédiaires qui hébergent plus de 17 000 personnes vulnérables — des aînés en perte d’autonomie, des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, un handicap physique, une problématique de santé mentale ou de toxicomanie — dans toutes les régions du Québec. Ces RI embauchent plus de 14 000 employés, dont près de 80 % sont des femmes. L’ARIHQ est reconnue officiellement par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour représenter toutes les ressources intermédiaires d’hébergement du Québec.

-30-

Information :
Isabelle Verge
iverge@tactconseil.ca
TACT
Cellulaire : 514 701-7223

Retrouvez le lien vers le communiqué officiel

PARTAGER CET ARTICLE!