Partenaire pour des milieux de vie de qualité

Chronique normes du travail

Retour

Le harcèlement psychologique au travail, parlons-en!

Le harcèlement psychologique au travail peut prendre différentes formes et se manifester à tous les niveaux dans une entreprise : par des gestionnaires envers des employés, entre des collègues de travail, par des employés envers leurs supérieurs. Il peut aussi venir de l’extérieur de l’entreprise : client, usager, fournisseur ou visiteur. Un climat de travail sain se maintient grâce à la contribution de tous, mais l’employeur joue un rôle de premier plan. Quel rôle doit-il jouer exactement?

Responsabilités de l’employeur

La Loi sur les normes du travail est claire : tout salarié a droit à un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique. L’employeur doit prendre les moyens raisonnables pour prévenir le harcèlement psychologique. Il a aussi la responsabilité d’intervenir de manière à faire cesser toute situation de harcèlement qui est portée à sa connaissance.

Comment définit-on le harcèlement psychologique?

Selon la Loi sur les normes du travail, le harcèlement psychologique est une conduite vexatoire qui se manifeste de façon répétitive ou lors d’un acte unique et grave, de manière hostile ou non désirée, en portant atteinte à la dignité ou à l’intégrité du salarié et en rendant un milieu de travail néfaste.

Le harcèlement psychologique a plusieurs visages et peut se manifester de maintes et maintes façons. Il faut demeurer vigilant. Par exemple, des incivilités tolérées, un conflit ignoré ou mal géré peuvent se dégrader rapidement et se transformer en harcèlement psychologique.

Conséquences du harcèlement psychologique

Le harcèlement psychologique n’est pas sans conséquences pour les gens qui le subissent : une baisse de motivation et de l’estime de soi, une détérioration de la santé physique ou psychologique et une augmentation de l’absentéisme ne sont que quelques-uns des effets observés.

Les conséquences du harcèlement psychologique sur l’organisation peuvent aussi être très importantes : davantage de temps de gestion pour régler le problème, ce qui affecte tous les paliers de l’entreprise, des pertes rattachées à la baisse de productivité, des problématiques liées à l’absentéisme au travail et des risques accrus de violence en milieu de travail.

 Comment prévient-on le harcèlement psychologique au travail?

La démarche de l’employeur pour prévenir le harcèlement psychologique au travail peut reposer sur les trois grandes étapes suivantes :

  1.  En parler
  • Informer les salariés de son engagement à ne tolérer aucun harcèlement;
  • Expliquer les mesures prévues pour le prévenir et le faire cesser;
  • Mobiliser tous les salariés dans le maintien d’un climat de travail sain.
  1. Détecter les facteurs de risque
  • Inventorier les situations ou les personnes à risque dans l’entreprise;
  • Cibler rapidement tous les comportements problématiques.
  1. Agir
  • Intervenir rapidement pour faire cesser tout comportement inapproprié;
  • Déterminer les moyens à prendre pour rétablir la situation et se faire conseiller au besoin;
  • Soutenir les personnes impliquées pour l’amélioration continue de la situation.

Malgré toute la bonne volonté des employeurs et les ressources mises à leur disposition, prévenir le harcèlement psychologique dans une entreprise représente un défi de tous les instants. Des comportements tels que le manque de respect entre les personnes, l’absence de communication entre l’employeur et les employés et entre les employés, la compétition excessive, l’imprécision quant aux tâches à réaliser, l’iniquité dans la répartition de la charge de travail, la jalousie ou des rivalités malsaines peuvent faire basculer le climat de travail à tout moment. C’est pour cette raison qu’il est impératif de prévoir dans les milieux de travail des pratiques d’écoute et de débat dans un climat sécuritaire et respectueux.

Pour en savoir plus sur le harcèlement psychologique, consultez le http://www.cnt.gouv.qc.ca/en-cas-de/harcelement-psychologique.