Congrès de l'ARIHQ

Retour

Congrès ARIHQ 2015 – S’affirmer pour l’intérêt public!

bandeauweb congres2015

Le congrès 2015 S’affirmer pour l’intérêt public! fut un réel succès! Au-delà d’une participation record avec plus de 350 participants, ce congrès a permis à l'ARIHQ de soutenir ses membres avec une offre de formation pertinente et enrichissante.

Soulignons cette année une participation plus importante des ressources intermédiaires de moins de 9 places (25 % des RI présentes) grâce au forfait incitatif mis en place par le conseil d’administration.

Moment fort de notre vie associative, ce congrès nous a permis de mettre en avant la vision commune et partagée que nous avons de l'avenir des ressources intermédiaires. Les RI sont des entreprises de qualité indispensables au réseau de la santé. M. Michel Clair, président, et Mme Johanne Pratte, directrice générale, ont rappelé la nécessité d'être unis, tous ensemble, petites et grandes RI, oeuvrant dans tous les programmes clientèles, issues tant des régions éloignées que des villes, pour être solidaires plus que jamais à titre du plus grand réseau d'entreprises privées d'intérêt public!

Merci à tous les participants, partenaires, conférenciers et autres collaborateurs qui ont contribué à la réussite de cet événement!!!

Et rendez-vous les 1er, 2 et 3 juin 2016 au Château Vaudreuil, à Vaudreuil-Dorion, pour la prochaine édition!

RETOUR EN IMAGES SUR LES DIFFÉRENTS MOMENTS CLÉS DE L'ÉVÉNEMENT

Vous trouverez également ci-dessous les présentations des conférenciers disponibles.

MERCREDI 3 JUIN

Accueil et inscriptions

arihq2015-4796 accueil   arihq2015-4884 accueil

Crédit photos : Rachel Côté

Cocktail de bienvenue au cœur du salon des exposants

 arihq2015-4947 Gespra arihq2015-4915 Ariane arihq2015-4817

arihq2015-4846   arihq2015-4896 GPS

arihq2015-4840   arihq2015-4924

Merci à tous les partenaires présents!

 

Spectacle d’ouverture : VOX A4

arihq2015-5070 VoxA4   arihq2015-5034 VoxA4

arihq2015-5149   arihq2015-5173 VoxA4

Ouverture officielle du congrès 2015

arihq2015-5249 OuvertureMC   arihq2015-5217 OuvertureJP

arihq2015-5231 Ouvertureéquipe

 

S’affirmer dans la diversité !
Marie-Roger Fils
, Maison Lavoie
Pierre Lord, Centre d’hébergement L’Entre-Toit
Hélène Bilodeau, Clef d’arc
Amanda Abergel, Les Maisons de Réhabilitation Lahaie

Lors de cette conférence, quatre propriétaires/gestionnaires de ressources intermédiaires nous ont présenté à tour de rôle leur modèle d’organisation. Accueillant et travaillant au quotidien avec des clientèles aux prises avec des problémes de santé divers et complexes, ils font face à des situations et des enjeux particuliers. Chaque conférencier, avec son expérience, ses valeurs et sa mission, a su exposer son milieu de vie ainsi que l’organisation qu’il privilégie afin de nous permettre de saisir les subtilités de sa structure. C’est ainsi qu’on a découvert le modèle de la Maison Lavoie par Mme Marie-Roger Fils, ressource intermédiaire de répit spécialisée pour les personnes avec troubles graves du comportement, et le Centre d’hébergement l’Entre-Toit, dirigé par M. Pierre Lord, qui accueille une clientèle en psychiatrie légale et qui a expliqué l’expertise de sa RI reconnue dans ce domaine. Nous avons par ailleurs découvert la résidence Clef d’arc grâce à Mme Hélène Bilodeau, avec un projet de vie et une mission affirmés pour ses résidents qui présente des troubles de santé mentale. Enfin, Mme Amanda Abergel a présenté Les Maisons de Réhabilitation Lahaie inc. et leur philosophie axée sur le potentiel de chaque résident.
Voir la présentation

arihq2015-5276 Conf ouvert  arihq2015-5420 HBilodeau

Arrosez les fleurs, pas les mauvaises herbes! La Communication Orientée vers les Solutions
Fletcher Peacock

Cette conférence rafraîchissante, qui avait pour but de nous aider à faire face aux perturbations de la vie grâce à une autosuggestion positive, a su capter l’attention du public et faire rire. M. Peacock a été à la hauteur de sa réputation de « vulgarisateur talentueux » et a sans contredit laissé sa trace « positive » sur l’auditoire enchanté.
Voir les documents

arihq2015-5606 FPeacock   arihq2015-5620 FPeacock

Agir sur la rétention des talents de manière efficace
Émilie Trempe
, Proxima Centauri

Dans le cadre de cette conférence, Mme Trempe a su illustrer l’importance d’une gestion saine et équitable des employés. Elle a transmis de façon convaincante des conseils facilement applicables dans le quotidien des gestionnaires. Parmi les conseils dispensés, on peut retenir que « rétention » va de paire avec « attention ». Des gestes simples comme prendre le temps de connaître ses employés, de découvrir leur potentiel et de leur demander ce qui les retient (!) peut sauver beaucoup de temps et de maux de tête!
Voir la présentation

arihq2015-5671 ETrempe   arihq2015-5183

Souper au Restaurant L’Aventure

arihq2015-5840 Souper mercredi  

arihq2015-5861 Souper mercredi

 

JEUDI 4 JUIN

Faire de l’Instrument mon outil de travail au quotidien
Alexandre St-Germain
, CIUSSS de l'Ouest de Montréal
Guylaine Hardy, CIUSSS de l’Est de Montréal
Ann-Marie Pigeon, Groupe Lumain

La présentation avait pour but de démontrer que l’Instrument est avant tout un outil clinique utile dans la planification quotidienne des services offerts en ressources intermédiaires. Alexandre Saint-Germain a rappellé les lignes directrices de l’Instrument et introduit l’idée de « se réconcilier avec l’Instrument, même s’il a des lacunes ». Par la suite, il y a eu présentation de cas réels autour de trois descripteurs (alimentation, conduite impulsion et physique-soins) en soulignant les verbes d’action qu’il faut maîtriser pour bien cibler les services et prévenir les mésententes. Mme Pigeon a entre autres souligné les différences interrégionales observables dans les résultats de l’Instrument. Mme Hardy a présenté un outil Excel qui donne une vue d’ensemble sur les services à rendre sous chacun des descripteurs. Avoir une vision d’ensemble des services requis permet de prévoir le personnel nécessaire à la dispensation des services. Cela est également utile au moment de planifier l’embauche et les formations à donner aux employés.
Voir la présentation et l'outil joint

arihq2015-5934 ASt-Germain   arihq2015-5952 AMPigeon GHardy

Investir dans son immeuble, quel retour sur investissement?
André Côté
, Groupe Altus

Le conférencier a apporté des définitions de la notion de valeur sous différentes nuances, soit la valeur assurable, le coût, le coût de reproduction, le coût de remplacement, la valeur d’usage (ou de convenance), la valeur marchande, la valeur au propriétaire et la valeur immobilière sous-jacente (VISJ). Il a rappellé le contexte du mandat d’ALTUS auprès des RI et la méthode équitable adoptée afin de prendre en compte les caractéristiques particulières de chacune. M. Côté a parlé des aspects qui influencent la valeur marchande d’une ressource intermédiaire, tels que la stabilité des revenus (contrat, durée), la masse salariale liée, les travaux à faire, la qualité du bâtiment, les dépenses d’opération, la difficulté à obtenir du financement auprès du créancier et l’incessibilité de l’Entente.
Voir la présentation

arihq2015-6085  ACôté  arihq2015-6434

Dé-coder nos obligations en matière de sécurité incendie
Marie-Pierre Turbide
, CB Architecte
Éric Leblanc, Architecture Casa

Dans cette conférence portant sur la réglementation en ce qui a trait entre autres à la protection incendie pour les ressources intermédiaires, les exigences générales et spécifiques des différents codes et règlements applicables aux RI ont été présentées. Les conférenciers ont mis en lumière certains éléments importants du Code national de prévention des incendies, du Code de construction du Québec et de la Réglementation municipale. L’accent a été mis sur les codes et règlements qui touchent au type de bâtiment, à l’usage et au nombre de résidents. Cette rencontre a notamment été une occasion pour les participants de se familiariser avec l’ensemble des exigences en lien avec la protection incendie.
Comme la conférence a eu lieu quelques jours avant l’entrée en vigueur du nouveau chapitre I, Bâtiment, du Code de construction du Québec, les conférenciers ont fait état de certaines modifications et des nouvelles dispositions qui y sont prévues, et plusieurs points ont été soulevés afin de comparer les nouvelles exigences à celles qui existaient avant l’entrée en vigueur de ce nouveau chapitre 1, Bâtiment, du Code de construction du Québec.
Voir la présentation

arihq2015-6323 MPTurbide   arihq2015-6396 ÉLeblanc

Ateliers simultanés

arihq2015-6515 Relevé RIRTF   arihq2015-6568 appel doffres

arihq2015-6557 syndicalisation   arihq2015-6525 CLC

arihq2015-6584 CLC   arihq2015-6657 Entente

arihq2015-6631 mesententes   arihq2015-6660 Music&Memory

Relevé SIRTF : être à son affaire!
Christine Mc Carthy
, Centre La Traversée
Claude Hurtubise, ARIHQ

Cet atelier visait à éclairer les participants sur la rétribution selon l’Entente nationale et le relevé SIRTF.
Voir la présentation et le fichier Excel

L’appel d’offres en RI : comment gagner?
Bernard Côté
, CIM Conseil en immobilisation & management

Dans cet atelier qui fournissait une panoplie des trucs pratiques pour répondre aux appels d’offres, M. Côté a rappelé aux gens présents l’importance de mettre l’accent, dans la description de leur offre de services, sur les éléments qui les distinguent et ce en quoi ils excèdent les critères de qualité. Compte tenu des délais parfois très serrés pour répondre aux appels d’offres, ile conférencier a également fortement suggéré aux éventuels soumissionnaires d’être proactifs et de s’abonner aux alertes sur le site SEAO pour être informés le plus tôt possible de l’émission d’un appel d’offres, afin de se donner les meilleures chances. Enfin, M. Côté a répondu avec enthousiasme aux nombreuses questions des congressistes.
Voir la présentation

Démystifier la syndicalisation
Me André Asselin
, Joli-Cœur Lacasse Avocats
Jean-Luc Tobelaim, Les Cotonniers

La syndicalisation constitue un moment important dans l’histoire des relations de travail d’une organisation. Au cours de ce processus, les droits de gérance de l’employeur sont confrontés au droit d’association des employés. Les droits et obligations de l’un commencent là où s’arrêtent ceux de l’autre, ce qui leur permet par conséquent de cohabiter. Pour réduire les risques légaux, économiques et relationnels inhérents à la syndicalisation, l’employeur doit respecter certaines balises légales et mettre en œuvre de bonnes pratiques, lesquelles ont été abordées par le conférencier. M. Tobelaim a ensuite témoigné de son expérience : « Au départ, j’ai vécu cela comme une crise interne, symptôme d’une désorganisation et de mauvaises pratiques dans la façon de diriger les employés, mais qui finalement s’est transformée en remède efficace avec quelques effets secondaires inévitables. »
Voir la présentation

CLC : se concerter dans l’intérêt public
Bano Soumaré
, ARIHQ
Carl Veilleux, Société Emmanuel-Grégoire

Bano Soumaré a d’abord rappelé le contexte de la mise en place des CLC et les objectifs visés par cette nouvelle structure prévue à l’Entente nationale. Les CLC soutiennent la recherche de solutions concertées à des problématiques locales. Ils font office de comité local de formation continu et de perfectionnement. Le rôle des représentants de l’ARIHQ au CLC a donc été présenté. Pour sa part, Carl Veilleux a témoigné de l’expérience qu’il a acquise à titre de représentant à un CLC, du savoir-faire qu’il a développé, des méthodes utilisées et des résultats satisfaisants qui peuvent être obtenus. La présentation des conférenciers a sensibilisé l’auditoire à l’intérêt de s’engager dans les comités locaux de concertation dans un esprit de partenariat.
Voir la présentation

Dénouer les problématiques récurrentes : clés d’interprétation de l’Entente
Johanne Pratte
, ARIHQ
Yves Boileau, Maison l’Intervalle

Cet atelier a permis d’éclairer les participants sur divers éléments récurrents d’incompréhension et d’irritation de l’Entente nationale qui ont fait l’objet de discussions répétées lors de la tournée régionale.
Voir la présentation

Régler la mésentente pour avancer!
Marie Champoux
, ARIHQ
Luc Vallerand, ARIHQ

Lors de cet atelier, Mme Champoux et M. Vallerand avait pour objectif de démystifier les procédures de règlement des mésententes et renseigner les participants sur les principes de la négociation raisonnée. L’auditoire a été informé des dix étapes à franchir dans le règlement d’une mésentente, partant de la difficulté ou d’un désaccord jusqu’à la procédure d’arbitrage. Il s’agissait de donner un aperçu non seulement des mécanismes prévus dans l’Entente nationale, mais aussi d’énumérer les actions et gestes à poser dans le cadre du règlement d’une mésentente, et enfin, de donner les éléments d’une négociation raisonnée dans le but d’établir un cadre de discussion et de favoriser la conciliation et la coopération, afin d’aller de l’avant dans une collaboration RI et établissement gagnant–gagnant.
Voir la présentation

Budget : planifier pour éviter les mauvaises surprises!
Claude Hurtubise
, ARIHQ
Christine Mc Carthy, Centre La Traversée

Cet atelier visait à illustrer les avantages à élaborer un plan budgétaire solide. Des outils et exemples concrets ont été présentés afin d’améliorer le suivi et d’optimiser les investissements possibles.
Voir la présentation

Approche centrée sur la personne : Music & Memory et formation professionnelle
Josée-Lisa LeFrançois
, Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer
Lise Lalande, Société Alzheimer Laval
Geneviève Grégoire, Société Alzheimer Rive-Sud

Les programmes et services de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer du Québec ont été présentés en soulignant l’approche adoptée qui est centrée sur la personne, ses goûts, son histoire de vie et ses capacités existantes. Les Sociétés Alzheimer offrent des services de consultation, de suivi, de stimulation et d’accompagnement par le biais des groupes de soutien pour les personnes atteintes d’Alzheimer, généralement en début de maladie, et pour leurs proches. La Fédération offre à des tarifs très avantageux un programme de formation professionnelle qui est dispensé par l’intermédiaire des vingt Sociétés Alzheimer du Québec. Le programme Music & Memory a été présenté avec une vidéo qui démontre le type de résultats qui peut en ressortir. Il s’agit d’une approche documentée, vérifiée par la recherche, avec des bienfaits palpables.
Voir la présentation

 

Les assurances : comment se rassurer?
Louis Paquin
, Direction des assurances du réseau de la santé et des services sociaux
Stéphan Lajoie, Lajoie Assurance
Steve Vaillancourt, Univesta Assurances

M. Paquin a débuté la conférence en présentant rapidement la direction des assurances du réseau de la santé et des services sociaux (DARSSS) et le régime d'indemnisation de dommages du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS). Il a ensuite présenté la protection d'assurance responsabilité professionnelle offerte par le régime d'indemnisation et le nouveau certificat d'assurance émis par la DARSSS. Dans un deuxième temps, après une brève présentation du contexte de l’industrie de l’assurance de dommages pour les ressources intermédiaires, les experts en présence ont présenté une première partie sur l’assurance des biens, avec notamment le bâtiment et son contenu, les avenants et les pertes d’exploitation et les frais supplémentaires. La deuxième partie portait sur l’assurance responsabilité civile avec les points suivants : la responsabilité civile générale des entreprises, l’article 108 LSSSS, la responsabilité des conséquences de violence (abus), la responsabilité professionnelle (erreur et omission), et enfin la responsabilité des dirigeants et/ou administrateurs.
Voir la présentation

arihq2015-6818 Assurances

Cocktail et tirage

arihq2015-6953 tirage   arihq2015-6891 cocktail

arihq2015-9121 photobooth   arihq2015-7026 MCharpentier

arihq2015-6831 cocktail   arihq2015-6849 cocktail

arihq2015-7019 tirage   arihq2015-8987 photobooth

arihq2015-7035 JLafrance Gespra   arihq2015-7054 1er prix GPS

Merci à tous les partenaires qui ont participé au tirage en offrant un prix au nom de leur entreprise!

Félicitations aux participants ayant eu la chance de remporter l’un des nombreux prix offerts!

 

Souper banquet et soirée de gala

arihq2015-7125 équilibriste arihq2015-7079 souper arihq2015-7140 micromagicien

arihq2015-7104 contorsioniste   arihq2015-7087 micromagicien 

arihq2015-7162 GuyNantel   arihq2015-7254 soirée

arihq2015-7146   arihq2015-7179 danse

arihq2015-7228 danse   arihq2015-7212 danse

VENDREDI 5 JUIN

Assemblée générale des membres

arihq2015-7275 AGA   arihq2015-7340 AGA

Les candidats élus et le nouveau conseil d'administration

arihq2015-7619 candidats élus   arihq2015-7722 CA 2015

 

Se positionner pour transiger avec le nouveau Réseau
Denis Bourque
, Université du Québec en Outaouais

La présentation a porté sur la création et l’impact des CISSS et des CIUSSS issus de la loi découlant du projet de loi 10 entrée en vigueur le 1er avril 2015. Les RI font partie du réseau territorial de services (RTS) défini par cette nouvelle loi. Pour M. Bourque, le sens réel de cette réforme est de centraliser et de contrôler. Ses conséquences sur le partenariat entre les RI et les établissements sont incertaines, mais on peut penser qu’il y aura plus de formalisation avec un risque de procédures rigides, à un moment où les RI ont surtout besoin de balises claires appliquées avec souplesse pour faire face aux problèmes d’application de l’Entente nationale. M. Bourque souligne par ailleurs qu’à travers la notion de responsabilité populationnelle, la nouvelle loi reconnaît la primauté de l’intérêt de l’usager. Cette notion englobe l’ensemble des activités devant se déployer pour anticiper les besoins puis favoriser et soutenir la santé des individus. Le réseau public seul ne peut pas combler cet objectif. Il va donc chercher des partenariats pour partager cette responsabilité populationnelle. Le plan d’organisation des CISSS et des CIUSSS peut être vu comme une occasion pour les RI de se positionner comme des acteurs reconnus dans la réponse aux besoins des personnes vulnérables au Québec. Elles doivent chercher et saisir les occasions de s’inscrire à des tables régionales et locales qui ont une influence sur l’élaboration de politiques ou sur la qualité de vie des personnes (p. ex. : MADA, Club d’action bénévole, Club d’âge d’or). Ce sont des lieux de réseautage qui permettent de mieux connaître les services disponibles dans nos milieux de vie et de modifier les rapports des RI avec la population et le réseau public. Pour conclure, M. Bourque rappelle combien la réforme actuelle exige d’être proactif si l’on veut se démarquer comme réseau d’entrepreneurs sociaux, au service de la qualité et de l’intérêt public.
Voir la présentation

arihq2015-7665 DBourque

Se mobiliser comme entreprise d’intérêt public!
Le Groupe TAC com
, la communication par l’humain

Dans cette présentation théâtrale divertissante, les comédiens du Groupe TAC Com ont illustré de façon concrète certains enjeux principaux de négociation en vue de la prochaine Entente nationale. Des situations dépeignant la réalité quotidienne des RI ont été mises en scène de façon humoristique afin de contribuer à créer une mobilisation forte autour d’enjeux et d’objectifs précis.

arihq2015-7834 TAC Com  arihq2015-7839 TAC Com

arihq2015-7799 TAC Com

Clôture du congrès par l’allocution ministérielle
Sylvain Gagnon
, sous-ministre associé, Direction générale des services sociaux, ministère de la Santé et des Services sociaux

arihq2015-7855 Sylvain Gagnon

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir la page du Congrès 2014

Voir la page du Congrès 2013